expression


expression

expression [ ɛkspresjɔ̃ ] n. f.
• 1547; méd. 1314 ; lat. expressio, de exprimere exprimer
IAction ou manière d'exprimer, de s'exprimer. L'expression d'un sentiment, d'une sensation, d'un événement vécu. extériorisation. Le langage a deux fonctions essentielles, l'expression et la communication. A(Le moyen d'expression étant le langage)
1 Le fait d'exprimer par le langage. Revendiquer la libre expression de la pensée, des opinions de chacun. Liberté d'expression. Le droit d'expression des salariés dans l'entreprise. « Notre langue s'oppose très souvent à une expression immédiate de la pensée » (Valéry). Au-delà de toute expression : d'une manière inexprimable. ⇒ extrêmement. « Vous êtes laids, moi compris, au delà De toute expression » (Verlaine). (Formule de politesse) Veuillez agréer l'expression de mes sentiments distingués.
Manière de s'exprimer. Expression écrite, orale. Auteur étranger d'expression française, francophone. ⇒ langue.
2Ce qui est dit, exprimé par le langage (mot ou groupe de mots). énoncé; locution, mot, terme, 3. tour, 1. tournure. Expression propre à une langue. idiotisme. Expression familière, populaire, argotique. Expression figurée. figure , image, métaphore, symbole, trope. Expression adoucie. euphémisme. Expression toute faite. cliché, formule, slogan. Selon, suivant sa propre expression : d'après ce qu'il a dit lui-même. « Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne » (La Bruyère). « En causant, elle avait le don du mot propre, le goût de l'expression exacte et choisie; l'expression vulgaire et triviale lui faisait mal et dégoût » (Sainte-Beuve). Passez-moi l'expression.
3Ling. Partie sensible (d'un signe). signifiant. L'expression et le contenu.
4Math. Formule par laquelle on exprime une valeur, un système. Expression algébrique. Expressions rationnelles, irrationnelles.
Réduire une fraction, une équation à sa plus simple expression. Loc. fig. Réduire à sa plus simple expression, réduire (qqch.) à la forme la plus simple, élémentaire.
B(Le moyen d'expression étant l'art)
1Le fait d'exprimer, de s'exprimer par l'art. style. L'inspiration et l'expression. L'expression littéraire, picturale, plastique, musicale. « Pour lui [Gautier] l'idée et l'expression ne sont pas deux choses contradictoires » (Baudelaire). « Parmi les différentes expressions de l'art plastique, l'eau-forte est celle qui se rapproche le plus de l'expression littéraire » (Baudelaire). « Le moyen de reproduction du cinéma, c'est la photo qui bouge, mais son moyen d'expression, c'est la succession des plans » (Malraux).
2Absolt Qualité d'un artiste ou d'une œuvre d'art qui exprime qqch. avec force et vivacité. Portrait, masque remarquables par l'expression, pleins d'expression. « Mes deux petits tableaux [...] ne manquent pas d'expression » (Diderot). « La sensibilité moderne qui veut que l'expression du peintre vienne de sa peinture » (Malraux). Musique, chant pleins d'expression. Ce pianiste joue avec beaucoup d'expression. chaleur.
C(1766) Le fait d'exprimer (les émotions, les sentiments) par le comportement extérieur; ensemble des signes apparents, particulièrement sur le visage, par lesquels se manifeste un état affectif ou un caractère. Regarder qqn avec une expression de haine. « Relevez seulement un des coins de la bouche, l'expression devient ironique, et le visage vous plaira moins » (Diderot). mimique. « L'expression indifférente, obtuse de son visage, ou plutôt son inexpressivité absolue » (A. Gide). « Ce qui attire chaque fois son attention [...] ce n'est pas le détail des traits, c'est l'expression de tout le visage et même de tout l'être par le visage » (Romains).
Absolt Animation, aptitude à manifester vivement ce qui est ressenti. caractère, vie. Un sourire plein d'expression ( expressif) . « Ses yeux, petits et sans expression, avaient un air toujours le même » (Stendhal).
DAptitude de l'être humain à s'exprimer, par rapport à la communauté et à lui-même. Activités, techniques d'expression en pédagogie. Expression libre (dans la pédagogie de Freinet).
(Avec un adj. qualifiant le moyen d'expression) Expression ludique. Expression corporelle : techniques et pratiques d'expression mettant en jeu le corps. Expression dramatique : moyens de développement ou d'enrichissement de l'expression par le théâtre.
IICe par quoi qqn ou qqch. s'exprime, se manifeste. écho. La faim est l'expression d'un besoin. manifestation. La loi est l'expression de la volonté générale. émanation. « La littérature actuelle peut être en partie le résultat de la révolution, sans en être l'expression » (Hugo). (Personnes) Roland est la plus pure expression de la chevalerie féodale. incarnation, personnification. « Delacroix est la dernière expression du progrès dans l'art » (Baudelaire). III(Sens concret) Techn. Action d'exprimer (III). L'expression des huiles essentielles, en parfumerie. IV(de l'angl. expression [1927]) Biol. Ensemble des processus par lesquels un gène est transcrit en A.R.N. messager et ce dernier traduit en protéine. Expression d'un gène. Taux, vecteur d'expression. ⊗ CONTR. Mutisme, silence. Impassibilité; froideur.

expression nom féminin (bas latin expressio, -onis, du latin classique exprimere, exprimer) Action d'exprimer quelque chose, de le communiquer à autrui par la parole, le geste, la physionomie, etc. : L'expression de la joie. Action d'exprimer, de traduire quelque chose, sans que la notion de communication soit essentielle : L'expression du mouvement dans une sculpture. Ce par quoi quelque chose se manifeste : La soif est l'expression d'un besoin. Ensemble des signes par lesquels se manifeste sur le visage un caractère ou un sentiment : Une expression ironique. Qualité d'un visage, d'un regard, d'un mouvement qui exprime spontanément les sentiments : Visage plein d'expression. Manière de s'exprimer par le langage ; terme ou tour du langage parlé ou écrit : Expression populaire. Manière de s'exprimer, de représenter quelque chose par une technique artistique : Expression picturale. Qualité de force, de vivacité par laquelle un artiste représente ses sentiments ; style : Portrait plein d'expression. S'emploie dans des formules de politesse : Recevez l'expression de mes sentiments les meilleurs. Chimie Opération qui consiste à extraire les huiles grasses de certains produits naturels en les soumettant à une forte pression. Cuisine Action d'exprimer le jus, l'eau d'une substance alimentaire. Génétique Traduction de l'information portée par un gène. Informatique Suite d'identificateurs de variables ou de fonctions, de constantes et de symboles opératoires représentant, dans un programme, un calcul à effectuer. (Une expression arithmétique ne contient que des variables et des opérations arithmétiques ; une expression logique ou booléenne, que des variables et des opérateurs logiques.) Linguistique Aspect concret d'un signe linguistique, sa manifestation sonore, par opposition à son contenu. Logique Ensemble graphique formalisé ayant pour but de référer à l'aide d'une terminologie adéquate et/ou d'un dessin schématique ou symbolique un objet quelconque. Musique Possibilité, sur un orgue ou un harmonium de nuancer l'intensité du son. Faculté, pour le compositeur ou pour l'interprète, de rendre sensibles certaines idées ou certains états d'âmes contenus dans une œuvre musicale. ● expression (citations) nom féminin (bas latin expressio, -onis, du latin classique exprimere, exprimer) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Le style est la poésie dans la prose, je veux dire une manière d'exprimer que la pensée n'explique pas. Avec Balzac Gallimard Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 L'art d'écrire précède la pensée. Propos de littérature Gallimard Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 L'homme pense son propre chant, et ne pense rien d'autre. Propos de littérature Gallimard Marcel Arland Varennes-sur-Amance 1899-Saint-Sauveur-sur-École, Seine-et-Marne, 1986 Académie française, 1968 Nous portons deux ou trois chants, que notre vie se passe à exprimer. Antarès Gallimard Théodore de Banville Moulins 1823-Paris 1891 Sans la justesse de l'expression, pas de poésie. Petit Traité de poésie française Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux Paris 1636-Paris 1711 Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément. L'Art poétique Eugène Ionesco Slatina 1912-Paris 1994 Une forme d'expression établie est aussi une forme d'oppression. Notes et Contre-notes Gallimard Jean de La Bruyère Paris 1645-Versailles 1696 Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. Les Caractères, Des ouvrages de l'esprit Louis XIV, roi de France Saint-Germain-en-Laye 1638-Versailles 1715 L'esprit achève ses propres pensées, en les mettant au-dehors. Mémoires Guy de Maupassant château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, 1850-Paris 1893 Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. Pierre et Jean Marcel Proust Paris 1871-Paris 1922 Chez un écrivain, quand on tient l'air les paroles viennent bien vite. Contre Sainte-Beuve Gallimard Romain Rolland Clamecy 1866-Vézelay 1944 Ne jamais formuler un mot de plus ou de moins que ce que l'on croit vrai. Le Voyage intérieur Albin Michelexpression (expressions) nom féminin (bas latin expressio, -onis, du latin classique exprimere, exprimer) Au-dessus ou au-delà de toute expression, inexprimable. D'expression française, anglaise, etc., de langue française, anglaise, etc. Passez-moi l'expression, excusez les termes que j'emploie, mais ce sont ceux qui conviennent. Réduire quelque chose à sa plus simple expression, le réduire à son plus petit volume, à sa forme la plus simple. Expression corporelle, ensemble d'attitudes et de gestes, plus ou moins spontanés, qui, sans être de la gymnastique, de la danse ou du mime, permettent de traduire un certain nombre de situations émotionnelles ou physiques. Droit d'expression des salariés, droit reconnu en 1982 aux salariés d'émettre directement et collectivement leur opinion sur le contenu, les conditions d'exercice et l'organisation de leur travail, et de définir les actions à mettre en œuvre pour les améliorer. (Cette expression s'exerce sur les lieux et pendant les heures de travail.) Expression bien formée (e. b. f.), dans un système formel, assemblage de symboles qui a été obtenu en vertu des règles de formation en vigueur dans le système. Expression libre, activité de création non dirigée. ● expression (synonymes) nom féminin (bas latin expressio, -onis, du latin classique exprimere, exprimer) Ce par quoi quelque chose se manifeste
Synonymes :
Ensemble des signes par lesquels se manifeste sur le visage...
Synonymes :
- air
Qualité d'un visage, d'un regard, d'un mouvement qui exprime spontanément...
Synonymes :
- mobilité
- vie
Manière de s'exprimer par le langage ; terme ou tour du...
Synonymes :
- mot
Logique. Expression bien formée (e. b. f.)
Synonymes :

expression
n. f.
d1./d Manifestation d'une pensée, d'un sentiment, par le langage, le corps, le visage, l'art. Expression par le dessin. Regard sans expression.
d2./d Mot, groupe de mots employés pour rendre la pensée. Expression impropre.
|| Au-delà de toute expression: plus qu'on ne saurait dire.
d3./d MATH Expression algébrique: ensemble de nombres et de lettres que relient des signes représentant les opérations à effectuer.
|| Réduire une fraction à sa plus simple expression, la remplacer par une fraction égale dont les termes sont les plus petits possible.
Fig. Réduire (qqch) à sa plus simple expression, à son état le plus rudimentaire.

⇒EXPRESSION, subst. fém.
I.— Action d'extraire d'un corps le liquide qu'il contient. On obtient de l'huile par expression des olives (Ac. 1932). « Suc de citron. » Suc obtenu par expression de la partie charnue du citron bien mûr, débarrassé de son écorce et de ses pépins (KAPELER, CAVENTOU, Manuel pharm. et drog., t. 1, 1821, p. 201).
MÉD. ,,Élimination ou expulsion par compression. Expression abdominale, placentaire, utérine`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Janet pratique un lavage de l'urètre antérieur avec 1/2 litre de solution d'argyrol à 2,50/00, puis vide l'urètre par expression (Mudelo ds Nouv. Traité Méd., fasc. 1, 1926, p. 501).
II. A.— Action d'exprimer ou de s'exprimer.
Action de rendre manifeste par toutes les possibilités du langage, plus particulièrement par celles du langage parlé et écrit, ce que l'on est, pense ou ressent. Moyen, possibilité, puissance, volonté d'expression :
1. ... il attendait le jour où, par l'enchaînement de lois fatales, ce qu'il y avait en lui de supérieur trouverait son mode d'expression...
MARTIN DU G., Thib., Belle sais., 1923, p. 828.
Au-delà, au-dessus de toute expression. Plus qu'on ne saurait dire :
2. O mes contemporains du sexe fort,
Je vous méprise et contemne point peu. (...)
Vous êtes laids, moi compris, au delà
De toute expression, et bêtes, moi
Compris, comme il n'est pas permis(...)
VERLAINE, Œuvres compl., t. 3, Dédic., 1890, p. 104.
Liberté d'expression. Droit que chaque citoyen a d'exprimer librement ses opinions. La liberté d'expression est la condition et le test de la démocratie, mais son emploi abusif peut nuire à la cohésion nécessaire du groupe social (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 142).
B.— Manière d'exprimer ou de s'exprimer.
1. Manifestation d'un sentiment, d'une émotion, d'une façon d'être. Sa figure (...) prit une expression d'hilarité quand il vit la table mise et les bouteilles à coiffes significatives (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p. 178) :
3. ... le docteur trouva le concierge devant la maison, adossé au mur près de l'entrée, une expression de lassitude sur son visage d'ordinaire congestionné.
CAMUS, Peste, 1947, p. 1225.
SYNT. Expression d'énergie, d'étonnement, d'anxiété, de bonté, de colère, de dédain, de douleur, de haine, d'impatience, de joie, de mépris, de tristesse.
2. Façon de définir un être ou une chose dans leur forme, leur contenu, leur caractère, leurs modalités, etc. L'expression des émotions, de l'acte, du désir, de l'idée, de la pensée, de l'homme. Et plus spéc. dans des formules de politesse. L'expression de mon estime, de sa gratitude, de ma reconnaissance, de son respect. Je saisis cette occasion de vous offrir l'expression de mes sentiments les plus distingués (BALZAC, Corresp., 1842, p. 415). Le général Catroux, qui m'a rallié, m'a mis au courant de la situation telle qu'elle était au cours des semaines qui ont suivi l'armistice. Je vous envoie l'expression de mon amicale confiance (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 321) :
4. On voit donc, en comparant ensemble l'expression naturelle des images et l'expression naturelle des idées, que le geste est la parole de l'imagination, et que le dessin en est l'écriture.
BONALD, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 139.
5. Ce rythme, où tous les romantiques voient la forme humaine d'un rythme universel, est pour Troxler davantage encore : la plus claire expression de notre double nature essentielle, de notre orientation alternée vers la nature et vers l'esprit.
BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 94.
En partic.
a) [Par le langage écrit ou parlé.] Tour de la langue écrite ou parlée. Propriété, justesse d'une expression; créer, forger une expression; expression argotique, populaire; suivant, selon l'expression de qqn :
6. Le microfilmage de sécurité, pour employer une expression déjà consacrée, est pratiqué de nos jours dans tous les dépôts d'archives et toutes les bibliothèques de quelque importance.
L'Hist. et ses méth., 1961, p. 787.
Expression toute faite. Expression qui ne sort pas de la banalité :
7. Elle ne mettait aucune intention malveillante dans l'emploi de ces expressions toutes faites et que les « petits clans » artistiques favorisent.
PROUST, Sodome, 1922, p. 1045.
D'expression française. Synon. de langue française. La poésie d'expression française dans le monde (Litt. fr., Paris, Larousse, t. 2, 1968, p. 364) :
8. Parler de littératures francophones plutôt qu'illustrer encore une fois l'universalité de la langue française en déroulant la saga des écrivains qui, de par le vaste monde, ont choisi la langue de Racine et de Voltaire, c'est déjà manifester que la littérature dite jusque-là « d'expression française » n'est plus un phénomène qui aille de soi.
Litt. en Fr., Paris-Montréal, Bordas, 1970, p. 653.
b) [Par diverses techn. artistiques.] Expression picturale; l'expression de la grâce d'une danseuse; la sculpture est l'expression du durable. Le chant sacré sert de point de départ à notre art de l'expression vocale ou dramatique (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 84) :
9. Ce n'est pas la faute des croyants si la qualité de leur sol et de leur lumière forme leurs yeux et leur esprit à mieux saisir le mode d'expression plastique que le mode d'expression musical, ou si leur oreille et leur cerveau assimilent plus aisément les élans lyriques du cœur par le moyen de la musique ou du verbe que par celui de l'architecture ou de la peinture.
Arts et litt., 1935, p. 5805.
MUS. Boîte, pédale, volets d'expression. Éléments de divers instruments de musique (cf. BOUASSE, Instrum. à vent, 1930, p. 263).
Absol. Plein d'expression; danser avec expression; portrait sans expression. Nous voici à la naissance de l'expression (...). L'expression est tout l'art. Un tableau sans expression n'est qu'une image pour amuser les yeux un instant (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t. 1, 1817, p. 128) :
10. L'art de bien dire est le premier pas vers le théâtre, l'art d'exprimer ce qui doit l'être est le point de perfection; le comédien qui n'a pas d'expression n'est rien...
BUSSY, Art dram., 1866, p. 174.
c) Dans des domaines spécialisés
) LING. ,,Ensemble des signifiants (quelle qu'en soit la substance phonique ou graphique) par opposition à contenu ou ensemble des signifiés`` (Media 1971). Substance de l'expression (dans la théorie glossématique) :
11. L'expression elle-même peut être considérée (comme d'ailleurs le contenu) sous deux aspects : comme une substance, sonore ou visuelle selon qu'il s'agit de l'expression orale ou écrite, c'est-à-dire comme une masse phonique ou graphique (on parlera alors de substance de l'expression); ou comme la forme manifestée par cette substance, c'est-à-dire comme la matière phonique ou graphique agencée, ce par quoi le plan de l'expression s'articule au plan du contenu.
Ling. 1972.
Techniques d'expression. Les Techniques d'Expression ne doivent pas séparer une pratique de son analyse critique, si elles doivent faire prendre conscience des limites, des valeurs et des rôles des moyens d'expression et de communication, si par ailleurs elles doivent se garder d'emprunter une voie trop théorique et abstraite (F. BERTHET, Ling. et techniques d'expression ds Ét. Ling. appl. 1974, n° 14, pp. 25-30).
) MATH. ,,Expression algébrique. Indication d'un calcul à effectuer sur des nombres qui peuvent être, en totalité ou en partie, remplacés par des lettres. Expression algébrique, rationnelle, irrationnelle`` (OLMI-JULY 1970) :
12. Ainsi cette proportion générale, « la cause est au moyen, ce que le moyen est à l'effet », peut être considérée comme une expression algébrique, AB sur BC...
BONALD, Législ. primit., t. 1, 1802, p. 333.
Réduire une fraction à sa plus simple expression. Trouver une fraction égale dont les termes sont les plus simples possible.
P. anal. et souvent au fig. Ramener, réduire qqc. à sa plus simple expression. Ramener, réduire une chose à sa forme la plus simple, la plus élémentaire. Un canapé noir, une table couverte de papiers (...) annonçaient par leur contexture les habitudes d'une vie réduite à sa plus simple expression (BALZAC, Langeais, 1834, p. 296).
3. Ensemble des signes extérieurs qui, chez un être vivant, sont révélateurs d'un caractère, d'une émotion, d'un sentiment :
13. Julien ne s'abandonnait à l'excès de son bonheur que dans les instants où Mathilde ne pouvait en lire l'expression dans ses yeux.
STENDHAL, Rouge et Noir, 1830, p. 429.
Absol. Ce qui nous frappe surtout dans un visage, soit naturel, soit représenté, c'est l'expression, c'est-à-dire ce qui ne se voit pas, ce qui ne se touche pas, ce qui se devine (COUSIN, Hist. philos. mod., 1847, p. 127).
4. Représentation d'une activité humaine, d'une époque, etc., à son degré le plus haut : incarnation, personnification, illustration. Dante est l'expression complète de l'idée italienne du rythme, du nombre; il a mesuré, dessiné, chanté son enfer (MICHELET, Introd. Hist. univ., 1831, p. 436).
Prononc. et Orth. :[] ou [--]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1314 méd. « action de faire sortir quelque chose en pressant » (H. MONDEVILLE, Chirurgie, 2057 ds T.-L.). B. 1. 1547 « manière de s'exprimer » (G. DE SELVE, Thémist., p. 18 ds GDF. Compl.); 2. av. 1630 « action de dire quelque chose » (D'AUBIGNÉ, Petites œuvres mêlées, ibid.); 3. 1694 « manifestation, illustration de quelque chose » (BOSSUET, Hist. universelle, II, 6 ds LITTRÉ). Empr. du lat. tardif expressio « action de faire sortir en pressant » et terme de gramm. « expression de la pensée » d'où « description vivante ». Fréq. abs. littér. :9 505. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 16 813, b) 8 803; XXe s. : a) 9 676, b) 15 541. Bbg. BARIL (D.), GUILLET (J.). Techn. de l'expr. écrite et orale. Paris, 1969-1971, 2 vol. — Lang. fr. 1975, n° 26; Techn. d'expr., 128p. — MILITZ (H.-M.). Zur gegenwärtigen Problematik der Phraseologie. Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, pp. 100-101.

expression [ɛkspʀesjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1360, au sens II., 1.; lat. expressio, du supin de exprimere. → Exprimer.
———
I (1690, Furetière).
1 Vx. Action de faire sortir (d'un corps) le liquide qu'il contient en pressant. || Jus, sucs obtenus par expression. Extraction.REM. On dit aujourd'hui pression.
2 Méd. Évacuation, élimination par une action de compression. || Expression abdominale : pression exercée avec les mains sur la paroi abdominale, pour hâter l'expulsion du fœtus, du placenta.
tableau Lexique de la chirurgie.
3 Techn. (parfumerie). Extraction (d'huiles essentielles) par des moyens mécaniques (pression, centrifugation…).
———
II Action ou manière d'exprimer ou de s'exprimer.
1 (V. 1360). Le fait d'exprimer par le langage. || Mode d'expression. || Le langage est le moyen d'expression propre à l'homme. || Expression écrite, expression orale.
1 En un sens (…) tout est expression, puisque les choses tendent d'elles-mêmes vers le Verbe, comme la Nature aristotélicienne tend vers Dieu; tout exprime, s'exprime ou cherche à s'exprimer et la nomination, qui est l'acte le plus humain, est aussi la communion de l'homme avec l'univers.
Sartre, Situations I, p. 266.
(L'accent étant mis sur le contenu exprimé). || Revendiquer la libre expression de la pensée, des opinions de chacun, la liberté d'expression pour tous. || Retenir, freiner l'expression de l'enthousiasme, de la louange (→ Comprimer, cit. 4). || Le monde réprouve l'expression de certains sentiments (→ Cru, cit. 9). || Il était révolté par l'expression de cet orgueil, de cette méchanceté. || Donner, trouver la meilleure expression d'une théorie. Énoncé. || L'idée est juste, mais l'expression laisse à désirer. || L'expression manque de chaleur. || Un bonheur d'expression. || Nuances de l'expression.Défier l'expression : être inexprimable.Au delà de toute expression : extrêmement. || Laid au delà de toute expression.
2 Et la stérilité de son expression
Fait mourir à tous coups la conversation.
Molière, le Misanthrope, II, 4.
3 Toute âme forte et grande, aux moments où elle s'anime, peut se dire maîtresse de la parole, et il serait bien étrange qu'il n'en fût pas ainsi. Une pensée ferme et vive emporte nécessairement avec elle son expression. Les natures simples des gens du peuple, dans les moments de passion, le prouvent assez : ils ont le mot juste et souvent le mot unique.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. I, 17 déc. 1849, p. 179.
4 Vous êtes laids, moi compris, au delà
De toute expression, et bêtes, moi Compris (…)
Verlaine, Dédicaces, XXXIII.
5 Notre langue s'oppose très souvent à une expression immédiate de la pensée, et nous oblige à une élaboration plus pénible, sans doute, et plus intime, de nos intentions ou impulsions qu'il est nécessaire en d'autres nations.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 184.
6 (…) des gens de cabinet qui avaient perdu le sens de la langue parlée et qui avaient en vue l'expression logique de la pensée et non pas son expression vivante et délectable.
Claudel, Positions et Propositions, p. 82.
(1910, in D. D. L.). Loc. Écrivain d'expression française, qui s'exprime en français. → Francophone. || Les auteurs suisses d'expression allemande, italienne. || La littérature d'expression anglaise.
(Dans les formules de politesse). || Veuillez agréer, Monsieur, l'expression de (mes meilleurs sentiments, mes sentiments les plus distingués, respectueux, etc.).
Didact. Fonction (d'un système de signes) par laquelle l'utilisateur de ce système (spécialt, l'utilisateur d'une langue, le locuteur) rend virtuellement sensible à d'autres utilisateurs partageant le même code un contenu (notamment, un contenu psychique). || Expression et communication sont les deux principales fonctions d'une sémiotique.REM. Ce sens englobe les sens (II.) usuels du mot, les arts et la littérature étant des sémiotiques plus complexes que le langage.
Ling. (opposé à contenu). Partie sensible (d'un signe, d'un système de signes). Signifiant. || Deux homonymes ont même expression.
Spécialt (chez Hjelmslev et ses disciples). || Le plan de l'expression et le plan du contenu d'une sémiotique. || La substance de l'expression (pour le langage, le matériel phonétique ou graphique) est structurée par une forme de l'expression (phonologie, par ex.), de même que la substance du contenu est structurée par une forme.
2 Manière de s'exprimer, forme de langage (mot ou groupe de mots) considérée dans son rapport avec le sujet qui exprime plutôt qu'avec l'objet exprimé. Locution, tour, tournure. || Expression propre à une langue. Idiotisme.REM. Expression met l'accent sur le contenu, locution sur la forme.
7 Combien de ressources sont nécessaires au langage afin de traduire tant et de si fines nuances ! Expressions directes ou figurées, rien n'est déjà de trop pour exprimer des jugements. Or on ne se contente pas de ce premier résultat. Qu'il s'agisse d'un écrivain ou d'un simple causeur, pour arriver à la puissance suprême du style, il lui faut trouver les expressions qui éveillent des sentiments analogues à ceux qu'il éprouve lui-même (…)
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 578.
Naissance, développement, vie, vieillissement d'une expression (→ Affaiblir, cit. 14; banqueroute, cit. 5; billet, cit. 9; chair, cit. 14; cycle, cit. 5). || Expression adoucie. Euphémisme. || Expression périphrastique (cit.). || Expressions heureuses; vives, fortes (→ Discours, cit. 19), familières, triviales (→ Assemblage, cit. 23), exactes, impropres (→ Bannir, cit. 21), vicieuses (→ Écrivain, cit. 4). || Expressions populaires, argotiques (→ Argot, cit. 9). || Expressions de métier (→ Cordonnier, cit.; arrière-boutique, cit. 1). || Expression figurée. Figure, image, métaphore, symbole. || Employer, risquer une expression. || Se servir, user d'expressions courantes, rares, archaïques. || C'est à lui qu'on doit cette expression qui a fait fortune. || Expressions toutes faites. Cliché, formule (→ Éviter, cit. 30). || Selon, suivant l'expression d'un tel… (→ Atmosphère, cit. 10; bas, cit. 60; concubinage, cit. 2). || Propriété, justesse, exactitude d'une expression (→ Académie, cit. 4).
8 Homère, Platon, Virgile, Horace ne sont au-dessus des autres écrivains que par leurs expressions et par leurs images : il faut exprimer le vrai pour écrire naturellement, fortement, délicatement.
La Bruyère, les Caractères, I, 14.
9 Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a qu'une qui soit la bonne. On ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant; il est vrai néanmoins qu'elle existe, que tout ce qui ne l'est point est faible, et ne satisfait point un homme d'esprit qui veut se faire entendre. Un bon auteur, et qui écrit avec soin, éprouve souvent que l'expression qu'il cherchait depuis longtemps sans la connaître, et qu'il a enfin trouvée, est celle qui était la plus simple, la plus naturelle, qui semblait devoir se présenter d'abord et sans effort.
La Bruyère, les Caractères, I, 17.
10 Il y a des expressions que Boileau appelle trouvées, qui font un effet merveilleux dans la place où un homme de génie les emploie : elles deviennent ridicules chez les imitateurs.
Voltaire, Commentaires sur Corneille, Sentiments d'un académicien de Lyon.
11 En causant, elle avait le don du mot propre, le goût de l'expression exacte et choisie; l'expression vulgaire et triviale lui faisait mal et dégoût (…)
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, Mlle de Lespinasse, t. II, p. 127.
12 (…) un cerveau marqué par la rêverie fatale, touched with pensiveness, pour me servir de l'étonnante expression de mon auteur (…)
Baudelaire, les Paradis artificiels, « Mangeur d'opium », I.
13 C'est une règle de l'art français qu'entre les expressions il n'y en a qu'une qui est la bonne, il faut entendre par là : qui convienne au sens en se conformant au sujet traité et aux circonstances. Ce choix entre les mots n'est pas une nécessité seulement pour l'écrivain, il s'impose au langage quotidien, si l'on ne veut ni fausser la pensée ni manquer aux convenances.
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 581.
14 Je n'avais jamais songé qu'il existât véritablement une Europe. Ce nom ne m'était qu'une expression géographique.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 13.
3 (1674). Math. Formule par laquelle on exprime une valeur, un système. || Expression algébrique. || Expressions rationnelles et irrationnelles. || Expression d'une quantité.
15 Une équation n'est autre chose que la valeur d'une même quantité présentée sous deux expressions différentes.
d'Alembert, Encycl., art. Expression.
16 Il a donné à l'Académie en 1705 l'expression algébrique de la série infinie des tangentes de tous les arcs ou angles multipliés d'un premier arc ou angle quelconque connu.
Fontenelle, Lagny, in Littré.
17 (Descartes) avait, pour écrire sa formule conservative, composé les constituants du mouvement en forme de produit; or, cette forme, mal remplie par lui, devait être la forme, en quelque sorte naturelle, de toutes les expressions de l'énergie.
Valéry, Variété IV, p. 224.
Réduire une fraction, une équation à sa plus simple expression. — ☑ Loc. cour. Réduire à sa plus simple expression : résumer, réduire (qqch.) à la forme la plus simple, la plus élémentaire.
18 Écrire une lettre et la faire jeter à la poste; recevoir la réponse, la lire et la brûler; voilà la correspondance réduite à sa plus simple expression.
Balzac, Physiologie du mariage, Pl., t. X, p. 784.
4 Le fait d'exprimer un contenu psychologique par l'art. || Les problèmes de l'expression se posent à tout écrivain. Style. || L'inspiration et l'expression. || L'expression poétique, romanesque. || L'expression se rapprochant de la pensée (→ Coller, cit. 9). || Les différentes formes de l'expression littéraire (→ Dialogue, cit. 6). || Le rythme, les sons concourent à l'expression autant que la signification des mots.
19 Pour lui (Gautier) l'idée et l'expression ne sont pas deux choses contradictoires (…) À lui seul peut-être il appartient de dire sans emphase : Il n'y a pas d'idées inexprimables !
Baudelaire, l'Art romantique, XXII, IV.
20 Personne, chez les modernes, n'avait, à l'égal de ce poète (Mallarmé), osé diviser à ce point l'efficace de la parole de la facilité de compréhension (…) distingué si consciemment les deux effets de l'expression par le langage : transmettre un fait, — produire une émotion. La poésie est un compromis, ou une certaine proportion de ces deux fonctions (…)
Valéry, Variété III, p. 17.
21 La façon la plus simple et la plus commune d'envisager l'expression romanesque consiste donc à y voir un exercice d'évasion.
Camus, l'Homme révolté, p. 321.
(Avec un compl.). || L'expression du moi par le poète.
Arts. || Les moyens d'expression d'un art. || Peinture qui évolue à la recherche de ses moyens d'expression. Manière. || Expression picturale. || Les différentes conceptions de l'expression plastique. || L'expression de la vie, du mouvement, au cinéma, dans la photo.
22 Parmi les différentes expressions de l'art plastique, l'eau-forte est celle qui se rapproche le plus de l'expression littéraire et qui est la mieux faite pour trahir l'homme spontané.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XIII.
23 (Delacroix) trouvait toujours la journée trop courte pour étudier les moyens d'expression.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, XV, III.
24 Le modèle ne donne jamais le sentiment du sujet : l'artiste doit chercher dans son cœur l'expression du mouvement.
H. Guerlin, l'Art enseigné par les maîtres, p. 116.
Vx. || Les expressions d'un peintre, ses procédés expressifs.
25 Dis-nous, fameux Mignard (…)
Dis-nous quel feu divin, dans tes fécondes veilles,
De tes expressions enfante les merveilles (…)
Molière, la Gloire du Val-de-Grâce, 23.
Absolt. Qualité d'un artiste ou d'une œuvre d'art qui exprime avec force et vivacité. || Tableau, portrait, esquisse, masque remarquables par l'expression, pleins d'expression. || Cette statuette n'est qu'une ébauche, mais quelle expression ! || La grimace, la grâce, l'expression (→ Afféterie, cit. 2). || Écoles artistiques exaltant l'expression. Expressionnisme.
26 Ce mot expression s'applique aux actions et aux passions, comme le mot imitation s'adapte aux formes et aux couleurs : l'un est l'art de rendre des qualités incorporelles, telles que le mouvement et les affections de l'âme (…)
Watelet, in Encycl. (Diderot), artExpression.
27 Mes deux petits tableaux sont bien coloriés (…) ils ne manquent pas d'expression.
Diderot, Salon de 1767.
28 De Georges de La Tour au Greco, à Chardin, tous nos ressuscités montrent la même négligence à l'expression psychologique. Et Piero est le symbole même de la sensibilité moderne qui veut que l'expression du peintre vienne de sa peinture.
Malraux, les Voix du silence, p. 92.
Par anal. || L'expression sur la scène, sur l'écran. || L'expression dans le jeu de l'acteur.
29 L'artiste, s'applaudissant d'abord de faire gagner au drame en expression ce que le drame perdit aussitôt en beauté, diminua peu à peu l'espace qui sépare la scène de la salle.
Gide, Nouveaux prétextes, p. 17.
30 Le moyen de reproduction du cinéma est la photo qui bouge, mais son moyen d'expression, c'est la succession des plans.
Malraux, les Voix du silence, p. 121.
Musique, chant pleins d'expression. || Pianiste qui joue avec beaucoup d'expression. Chaleur. || Mettez un peu plus d'expression dans ce passage ! || Signes d'expression, indiqués sur les partitions à l'intention des exécutants (cf. con espressione, espressivo).
31 Mais quand, après une suite d'airs agréables, on vint à ces grands morceaux d'expression, qui savent exciter et peindre le désordre des passions violentes (…) je croyais entendre la voix de la douleur, de l'emportement, du désespoir; je croyais voir des mères éplorées, des amants trahis (…)
Rousseau, Julie ou la Nouvelle Héloïse, Lettre XLVIII.
32 (…) il répétait avec une précision, une vérité et une chaleur incroyables les plus beaux endroits de chaque morceau (…) Tout y était, et la délicatesse du chant, et la force de l'expression, et la douleur.
Diderot, le Neveu de Rameau.
5 (1766). Le fait d'exprimer (les émotions, les sentiments) par le comportement extérieur. || L'expression des émotions : les effets extérieurs liés aux états affectifs. || Phénomènes physiologiques, gestes liés à l'expression de la peur, de la colère. || Mode d'expression habituel d'un sentiment.
(Après 1750; semble être une extension du sens consacré par la critique picturale). Spécialt. Ensemble des signes apparents, particulièrement sur le visage, par lesquels se manifeste un état affectif ou un caractère. || Les mille expressions d'un visage (→ Apparence, cit. 4; attitude, cit. 13). || Traits, regards, bouche, front qui ont une expression de naïveté (→ Ennoblir, cit. 4), de défi (→ Attitude, cit. 17), de pitié (→ Commisération, cit. 4), d'ironie. || Avoir sur le visage une expression audacieuse (cit. 5), hargneuse (→ Bouche, cit. 6), mystérieuse, joyeuse, majestueuse, désabusée (cit. 9), sauvage (→ Dominer, cit. 7). Air. || Regarder quelqu'un avec une expression de mépris, de haine, de bonté. || L'expression habituelle d'un visage. Physionomie.Absolt. || L'expression d'un visage. || L'expression différente des deux profils. || Étude, science des expressions du visage et des attitudes. Physiognomonie.
33 Conservez tous les traits de ce beau visage comme ils sont; relevez seulement un des coins de la bouche, l'expression devient ironique, et le visage vous plaira moins.
Diderot, Essai sur la peinture, IV.
34 Sa figure en était vraiment altérée; l'expression de douceur que vous lui connaissez, s'était changée en un air mutin qui en faisait une beauté nouvelle.
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre XL.
35 (…) un mari doit avoir fait une étude profonde du livre de Lavater (…) avoir habitué son œil et son entendement à juger, à saisir, avec une étonnante promptitude, les plus légers indices physiques par lesquels l'homme trahit sa pensée (…) Pour lui, cette belle physionomie de la femme ne doit plus avoir de mystères. Il sait comment les sensations s'y peignent, et sous quelle expression elles se dérobent au feu du regard.
Balzac, Physiologie du mariage, Pl., t. X, p. 734-738.
36 L'expression de son visage, jusqu'alors sombre et dure, s'empreignit de stupéfaction, de doute, de joie, et devint extraordinaire.
Hugo, les Misérables, I, II, III.
36.1 Elle laisse engager M. de Meinières, elle l'encourage en le complimentant, elle l'arrête en lui opposant les dispositions du Roi, du Roi dont elle affirme avec une expression souveraine l'autorité royale.
Ed. et J. de Goncourt, la Femme au XVIIIe s., t. II, p. 105.
37 L'expression indifférente, obtuse de son visage, ou plutôt son inexpressivité absolue glaçait jusqu'à sa source mon bon vouloir.
Gide, la Symphonie pastorale, p. 30.
38 Ce qui attire chaque fois son attention, sauf quelques cas exceptionnels, ce n'est pas le détail des traits, c'est l'expression de tout le visage, et même de tout l'être par le visage; la nuance de méchanceté amère, de hargne, de défi que la tête envoie dans l'espace comme une radiation inépuisable.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XVI, p. 188.
38.1 Les dix mille et une expressions du visage prises à l'état de masques, pourront être étiquetées et cataloguées, en vue de participer directement et symboliquement à ce langage concret de la scène; et ceci en dehors de leur utilisation psychologique particulière.
A. Artaud, le Théâtre et son double, Idées/Gallimard, p. 143.
Absolt. Animation, aptitude à manifester vivement ce qui est ressenti. || Sans être jolie, elle a un visage plaisant, avec beaucoup d'expression. Caractère. || Un regard terne, sans expression. Atone. || Une bouche, un sourire plein d'expression. || Des mains admirables, pleines d'expression. Vie.
39 Qu'est-ce que cette femme ? des traits réguliers si vous voulez, mais nulle expression : passablement faite, mais sans grâce (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre V.
40 Ses yeux, petits et sans expression, avaient un air toujours le même et cet air était méchant.
Stendhal, Souvenirs d'égotisme, IX.
6 Aptitude de l'être humain à s'exprimer, par rapport à la communauté et à lui-même; méthodes utilisées pour affirmer ou enrichir cette aptitude. || Activités, techniques d'expression en pédagogie.
Spécialt (dans des syntagmes). Pratiques pédagogiques ou thérapeutiques tendant à développer l'aptitude à s'exprimer dans une situation créée ad hoc mais en respectant la spontanéité du vécu. || Expression libre (en pédagogie, tendance Freinet) : développement des modalités expressives de la personnalité, sans intervention d'un éducateur. || Expression ludique, par le jeu, et sans aucune contrainte. || Expression créative, par la production créatrice. || Expression artistique : expression par une ou plusieurs pratiques artistiques. || Expression multi-disciplinaire (ou multi-expression) : ensemble de pratiques diversifiées ayant pour objectif l'expression, globale ou spécifique, de la personnalité.Expression corporelle : techniques et pratiques d'expression mettant en jeu le corps; spécialt emploi de techniques corporelles (gymnastique, danse…) en animation, en art, en éducation, en psychologie et psychothérapie. || Expression gestuelle, orale, verbale, non verbale.
(1936; → ci-dessous, cit. 40.1). || Expression dramatique : moyens de développement ou d'enrichissement de l'expression par le théâtre, et, par ext. (v. 1968), par l'activité (drama) ludique dans un processus d'apprentissage collectif. || Formes, pratiques, techniques d'expression dramatique. || Le département d'Expression dramatique de l'Université de Montréal (argot scol. Ex dra).
40.1 À théâtre ou art dramatique, nous préférons le terme, plus général mais à notre avis plus exact, d'expression dramatique qui, sous des formes diverses, existe dans l'enseignement.
L. Chancerel, Jeux dramatiques dans l'éducation (1936).
40.2 Comme son étymologie l'indique, l'expression dramatique est une pédagogie de l'action. Considérant l'homme à la fois comme sujet et objet de sa propre recherche, elle répond aux deux pôles les plus importants de son existence : l'expression de soi et la communication avec autrui. En ce sens, elle pose le vécu comme valeur primordiale de la condition humaine. Pédagogie vivante et mouvante, elle occupe, à l'école, une place spécifique en remplaçant le savoir et le savoir faire par le savoir être. Ainsi, l'élève « s'y apprend » et fait, avec les autres, l'apprentissage de la vie.
Gisèle Barret, Réflexions… (1979).
———
III Ce par quoi qqn ou qqch. s'exprime, se manifeste. || La faim est l'expression d'un besoin. Manifestation (→ Appétit, cit. 6). || Le beau (cit. 101) conçu comme l'expression de l'idéal moral. || S'imaginer qu'un compliment (cit. 3) est l'expression de la vérité. || La loi est l'expression de la volonté générale. Émanation (→ Concourir, cit. 3). || La constance (cit. 3) est la plus haute expression de la force. || L'État, expression de la communauté (→ Déléguer, cit. 2). || Une voix pure, expression d'une âme enfantine. Écho.
41 Chez la plupart des peuples, les testaments ne sont pas soumis à de plus grandes formalités que les contrats ordinaires, parce que les uns et les autres ne sont que des expressions de la volonté de celui qui contracte (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXVII.
42 La littérature actuelle peut être en partie le résultat de la révolution, sans en être l'expression.
Hugo, Odes et Ballades, Préf. 1824.
43 Le pédantisme italien (…) a trouvé son expression dans les caricatures de Léonard de Vinci (…) Le grand artiste ne s'amusait pas en les dessinant, il les a faites en savant, en géomètre, en professeur d'histoire naturelle.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, VIII, III.
44 (…) ce grand discours de Jaurès prononcé au Parlement sur la détresse paysanne, et que vous nous avez présenté comme étant la plus haute expression, comme étant la plus glorieuse manifestation de son génie poétique (…)
Ch. Péguy, la République…, p. 27.
(Personnes). || Roland est la plus pure expression de la chevalerie féodale. Personnification. || Héros qui est l'expression même des vertus, du génie de la race. Incarnation. || Molière est la plus complète expression de l'art comique.
45 C'est à cause de cette qualité toute moderne et toute nouvelle que Delacroix est la dernière expression du progrès dans l'art.
Baudelaire, Curiosités esthétiques, III, IV.
46 (…) elle (Mme Desbordes-Valmore) fut à un degré extraordinaire l'expression poétique de toutes les beautés naturelles de la femme.
Baudelaire, l'Art romantique, XXII, III.
Théol. || Le Fils est l'expression du Père.
47 (…) je (le Christ) suis moi-même par mon fonds et par ma naissance la manifestation de mon Père, parce que je suis son image vivante, l'éclat de sa gloire, l'empreinte, l'expression de sa substance (…) quand on me voit, on le voit dans son image, dans son expression (…)
Bossuet, Méditation sur l'Évangile, Cène, II, 84e journée.
CONTR. Voir Mutisme, silence; froideur, impassibilité.
DÉR. Expressif, expressionnisme, expressionniste.
COMP. Inexpression.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Expression — Ex*pres sion ([e^]ks*pr[e^]sh [u^]n), n. [L. expressio: cf. F. expression.] 1. The act of expressing; the act of forcing out by pressure; as, the expression of juices or oils; also, of extorting or eliciting; as, a forcible expression of truth.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • expression — Expression. s. f. Action par laquelle on exprime le suc, le jus de quelque chose. Le suc des herbes se tire en trois manieres, par expression, par infusion, par decoction. une expression de citron. Expression, signifie aussi, Les termes & la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Expression — may refer to:* Idiom * Facial expression * Artificial discharge of breast milk; see breastfeeding * Expression (mathematics) * Expression (programming), an instruction to execute something that will return a value. * Microsoft Expression Studio,… …   Wikipedia

  • expression — ex·pres·sion n 1: an act, process, or instance of representing or conveying in words or some other medium: speech protected expression under the First Amendment 2: a mode or means of expressing an idea, opinion, or thought ◇ An expression is… …   Law dictionary

  • expression — [ek spresh′ən, ikspresh′ən] n. [ME expressioun < L expressio < expressus: see EXPRESS] 1. a pressing out or squeezing out, as of juice 2. a putting into words or representing in language 3. a picturing, representing, or symbolizing in art,… …   English World dictionary

  • Expression — [ɛksprɛˈsjoːn] (lat. expressio „Ausdruck“) bedeutet: Realisieren der Information, die in der DNA eines Gens gespeichert ist, siehe Genexpression Zellfreie Genexpression Verfahren zur Gewinnung von ätherischen Ölen ein Intonationsmittel bei… …   Deutsch Wikipedia

  • expression — early 15c., action of pressing out; later (mid 15c.) action of manifesting a feeling; (late 15c.) a putting into words, from M.Fr. expression (14c.), from L.L. expressionem (nom. expressio), noun of action from pp. stem of exprimere (see EXPRESS… …   Etymology dictionary

  • expression — [n1] verbalization announcement, argument, articulation, assertion, asseveration, choice of words, commentary, communication, declaration, definition, delivery, diction, elucidation, emphasis, enunciation, execution, explanation, exposition,… …   New thesaurus

  • Expression — (lat.), Ausdruck; beim Harmonium ein Zug, der den Wind ganz frei zu den Zungen zuströmen läßt und daher die Stärke der Tongebung von der Behandlung der Bälge (durch die Füße) abhängig macht …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • expression — *phrase, locution, idiom …   New Dictionary of Synonyms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.